Je suis devenu guérisseur.

Assez brutalement, sans l’avoir voulu.

Depuis plus de 30 ans, embarqué dans mon activité d’informaticien puis de consultant et d’entrepreneur, je ne prêtais pas beaucoup d’attention à mes perceptions.  

Lorsque j’ai du gérer la cessation d'activité de mon entreprise, j’ai vécu un choc violent qui a marqué un tournant dans ma vie. C’est dans ce moment particulier de ma vie que j’ai commencé à ressentir la nécessité de soigner les autres.

 

Malgré mes doutes, mon regard et mes mains étaient comme attirés par les personnes épuisées, tordues ou douloureuses. Je commençais donc avec leur accord à poser mes mains sur leurs épaules. Progressivement je sentais mes mains s’éloigner de la personne pour se positionner à quelques centimètres du corps.

 

J’en étais là lorsqu’une enseignante de Reiki s’est présentée sur mon chemin. Sandra m’a demandé de lui prodiguer un soin suite auquel elle m’a assuré que je pouvais effectivement transmettre beaucoup d’énergie bienfaisante. Elle m’a alors proposé de me former à la pratique du Reiki afin que je gagne en confiance et que je sois rassuré par un procédé largement partagé et approfondi par plusieurs générations de praticiens.

Je remercie profondément cette personne de m’avoir ouvert la voie qui me permet aujourd’hui d’explorer avec toujours plus de profondeur et toujours autant d’étonnement mes perceptions intuitives.

Ma perception du champ énergétique

 

Il parait que l’être humain est constitué, outre son corps physique, de 7 corps subtils, comme 7 enveloppes de natures différentes et ayant chacune une fonction spécifique dans l’équilibre global de l’individu.

 

Certaines personnes ont le don de les voir, comme des couches de couleur ou un nuage autour des personnes. Personnellement je ne vois rien de spécial. Je ressens, comme on pourrait sentir des couches d’air comprimé légèrement plus denses sous les doigts.

 

A ce jour j’en perçois toujours 3 et parfois une 4ème.

Chacune d’elle me ‘parle’ en sensations au creux de la main, en ressentis dans mon corps comme par un phénomène d’empathie cénesthésique, en émotions ou en images.

En terme de perception, elles peuvent être chacune chaude ou froide, pleine ou creuse, plus ou moins dense, plus ou moins épaisse et animée d’une vibration plus ou moins rapide et d’intensité variable.

  • La plus proche du corps (de quelques millimètres à quelques centimètres) que je nomme ‘couche physique’ me parle de la relation du patient à son propre corps.

  • La seconde (de quelques centimètres à une vingtaine de centimètres du corps) que je nomme ‘couche émotionnelle’ me donne des informations sur la manière dont le patient  entre en relation avec les autres.

  • La troisième (de vingt centimètres à plus d’un mètre, voire deux ou trois chez certaines personnes) que je nomme ‘couche spirituelle’ me parle de la relation du patient à son univers (sa vie en général, la nature, sa posture en tant qu’individu dans le monde, sa relation avec ses guides, ..)

  • La quatrième que j’ai découverte depuis peu se distingue surtout par sa nature vibratoire, par la lumière qu’elle dégage. (c’est un peu étrange de parler de lumière alors que je ne la vois pas véritablement, mais c’est une sensation lumineuse). Chaque contact avec cette énergie m’a fortement impacté et la sensation est comme une connexion assez fugace avec une source lumineuse universelle.

Energie Vitale

Aller contre l'évolution des choses c'est aller contre soi-même